L’usage de Kleaner pour préserver son permis de conduire : une approche légale ?

Les contrôles routiers sont fréquents et les infractions liées à la consommation d’alcool ou de stupéfiants peuvent entraîner des sanctions sévères, allant jusqu’à la suspension du permis de conduire. Face à cette situation, certains automobilistes se tournent vers des solutions comme le Kleaner pour tenter de contourner ces contrôles. Mais l’utilisation de ce type de produits est-elle réellement légale et efficace ?

Qu’est-ce que le Kleaner et comment fonctionne-t-il ?

Le Kleaner est un produit présenté comme un nettoyant buccal et corporel permettant de réduire les traces de substances psychoactives dans l’organisme, telles que l’alcool, le cannabis, la cocaïne ou encore les amphétamines. Il se présente sous forme de spray ou de lingettes imbibées d’une solution à base d’extraits naturels, notamment d’aloès et d’écorce d’arbre. Le fabricant affirme que l’utilisation régulière du Kleaner permettrait de réduire significativement les traces détectables par les tests salivaires utilisés lors des contrôles routiers.

Cependant, il convient de souligner que le Kleaner ne constitue pas une solution miracle. En effet, son efficacité repose sur son action mécanique : il nettoie la surface des muqueuses buccales en emportant avec lui les résidus de substances psychoactives. Ainsi, il peut éventuellement contribuer à réduire la détection lors d’un test salivaire, mais ne garantit pas une protection totale contre les contrôles routiers.

Le cadre légal de l’utilisation du Kleaner

En France, le Code de la route prévoit des sanctions pour les conducteurs dont le taux d’alcoolémie dépasse 0,5 gramme par litre de sang (0,2 g/l pour les jeunes conducteurs) ou qui présentent des traces de stupéfiants dans leur organisme. Les peines encourues varient selon la gravité de l’infraction et peuvent aller jusqu’à la suspension du permis de conduire et la confiscation du véhicule.

A découvrir aussi  Harcèlement au travail : comprendre et agir face à cette problématique

Dans ce contexte, il est légitime de se demander si l’utilisation du Kleaner constitue une approche légale pour préserver son permis de conduire. À ce jour, aucune loi n’interdit explicitement l’usage de ce type de produits en vue de contourner un contrôle routier. Cependant, il convient de rappeler que tenter d’échapper à un contrôle en utilisant des artifices peut être considéré comme une fraude, et donc passible de sanctions pénales.

Par ailleurs, utiliser le Kleaner pour se soustraire à un contrôle routier peut être perçu comme une incitation à adopter un comportement irresponsable au volant. En effet, cela reviendrait à encourager la consommation d’alcool ou de stupéfiants avant de prendre le volant, ce qui est contraire aux principes de prévention et de sécurité routière.

Des alternatives pour préserver son permis de conduire

Plutôt que de chercher à contourner les contrôles routiers en utilisant des produits comme le Kleaner, il est préférable d’adopter une conduite responsable et de respecter les règles du Code de la route. Cela passe notamment par :

  • ne pas consommer d’alcool ou de stupéfiants avant de prendre le volant ;
  • s’informer sur les effets des médicaments sur la conduite et adapter son comportement en conséquence ;
  • se reposer suffisamment avant un long trajet et faire des pauses régulières ;
  • éviter les excès de vitesse et adapter sa conduite aux conditions météorologiques.

En somme, l’utilisation du Kleaner peut potentiellement réduire les risques de détection lors d’un contrôle routier, mais ne constitue pas une approche légale pour préserver son permis de conduire. Il est important de rappeler que la meilleure façon d’éviter les sanctions liées à la consommation d’alcool ou de stupéfiants au volant est tout simplement d’adopter une conduite responsable et respectueuse des autres usagers.

A découvrir aussi  Les démarches à suivre pour contester une erreur sur votre carte grise en ligne

Résumé : Le Kleaner est un produit qui prétend réduire les traces de substances psychoactives dans l’organisme afin d’échapper aux contrôles routiers. Si son utilisation n’est pas explicitement interdite par la loi, elle peut être considérée comme une fraude et encourager un comportement irresponsable au volant. La meilleure façon de préserver son permis de conduire est d’adopter une conduite responsable et respectueuse des règles du Code de la route.